Les smart grids, nouveaux enjeux et opportunités pour les PME

Smartgrid

Alors que les objectifs environnementaux se développent à travers le monde, les smart grids (ou réseaux électriques intelligents) sont amenés à jouer un rôle majeur dans la distribution d’électricité. Le marché est prometteur : le développement des énergies intermittentes et les nouveaux usages de consommations nécessitent en effet de mieux gérer les réseaux électriques. Les smart grids exploitent les nouvelles technologies pour améliorer la communication et les interactions avec les consommateurs. En France, les smart grids font partie des 34 plans de soutien consacrés par le gouvernement. Présentation des défis et des opportunités de demain…

Un constat : le système doit être modernisé

  • L’augmentation de la consommation d’électricité

La consommation électrique n’a jamais été aussi importante et l’on prévoie une hausse croissante dans les prochaines années. Avec l’accroissement de la population, la multiplication des équipements électriques ou l’arrivée imminente de la voiture électrique, le réseau est de plus en plus sollicité. Et pour supporter ces augmentations, son utilisation doit être optimisée. Ainsi, les smart grids devraient permettre de diminuer les pertes en ligne, d’optimiser les paramètres et réglages des équipements et réduire la consommation de certains acteurs lors de pointe électrique.

  • Le développement de la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables

Le développement des énergies renouvelables constitue un double défi. Jusqu’à présent centralisé et unidirectionnel, le réseau va être réparti et bidirectionnel puisque chaque consommateur devient également un producteur potentiel. Il va falloir être capable de connecter cette énergie au réseau de manière intelligente pour éviter les pics ou les interruptions.

  • La réduction des émissions de CO2

À la veille de la COP 21, de nombreux pays se sont déjà lancés dans la modernisation de leur réseau. L’enjeu est de taille, car pour respecter leurs engagements, la réduction des émissions de CO2 ne sera pas suffisante ;  une meilleure exploitation du réseau va donc être nécessaire.

Des applications multiples

Les réseaux électriques vont devenir intelligents et communicants, car ils intégreront des fonctionnalités issues des nouvelles technologies. Les smart grids encore au stade d’expérimentation ouvrent un champ d’opportunités incroyable pour les entrepreneurs.

Les applications sont multiples et le secteur va connaître une croissance fulgurante.

Selon Dominique Maillard, président du directoire de RTE et pilote de la feuille de route Réseaux électrique intelligents lancé par le Ministère du Redressement productif : « il est essentiel de se positionner rapidement sur ce marché et atteindre nos objectifs ». Les applications sont nombreuses : Insertion des EnR, conduite de réseaux, intégration des véhicules électriques, flexibilité de la demande, efficacité énergétique, stockage, compteurs communicants, smart home, smart building, smart city, big data, cloud computing…

8 pôles de compétitivité en France

La France a mis les moyens de ses objectifs en mettant en place 8 pôles de compétitivité. Les projets pilotes sont en route, pour un montant d’investissement avoisinant les 60 millions d’euros. L’objectif est d’encourager les initiatives privées dans le domaine et de valider la faisabilité d’une ou plusieurs fonctionnalités smart grid sur une population ciblée.

Au total, ce sont près de 500 millions d’euros qui ont été investi par les entreprises françaises dans ce domaine. Ces investissements ont d’ailleurs été salués en 2014 par le Centre Commun de Recherche de la commission européenne qui a classé la France en première position des nations ayant investi dans le domaine.

Retrouvez la liste des pôles de compétitivité ici

Des entreprises qui investissent dans les smart grids

  • Teradata

Les fournisseurs et les gestionnaires de réseaux ont besoin de traiter l’afflux massif d’informations, conséquence de la transformation des réseaux électriques en réseaux intelligents. Teradata fournit des services et l’infrastructure permettant d’analyser les smart grids.

  • Qualisteo

Cette startup créée en 2010 et basée à Nice veut révolutionner le service de mesure et d’interprétation des consommations au service de l’efficacité énergétique. Elle a récemment levé 2 millions d’euros et promet à ses clients une économie de 10 à 30 % grâce à l’analyse des données de consommation d’énergie.

  • Uno Direct

Cette PME bretonne donne, grâce à un boitier connecté au compteur électrique, la possibilité aux particuliers de contrôler et d’analyser leurs données de consommation.

  • ERDF

ERDF s’est aussi lancé dans la modernisation de son réseau notamment par la mise en service d’un nouveau boîtier électrique qui devrait équiper 35 millions de foyers en France d’ici 2021. Ce nouveau boîtier baptisé Linky permettra notamment aux foyers français d’accéder à leur consommation sur Internet et de bénéficier de services personnalisés…

Retrouvez la liste de toutes les entreprises françaises ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *